2015/01/04 – Bike & Run d’Eckwersheim – 14km

Par défaut


Organisation


Les plus

Parcours original dans un centre équestre

Départ des coureurs et cyclistes au même point

Résultats publiés très rapidement

Organisation super bien rodée, par l’expérience du cyclo-cross historique


Les moins

Je n’en ai pas trouvé !


Intro


4ième jour et 1er Bike & Run de l’année ! Encore une fois, mes concurrents et mon coéquipier annoncent un parcours exigeant. La majeure partie se déroule dans un centre équestre, original ! Je crains particulièrement les buttes et les obstacles dont on m’a dit beaucoup de mal.

Forcément déphasé juste après les fêtes, je réalise peu après notre arrivée que je n’ai pas de casque. L’année commence bien. Merci Valérie et son magnifique casque rose qui me sauve la mise en dernière minute.


Question météo, le temps est magnifique mais extrêmement froid. Sur la ligne de départ j’ai les doigts gelés et mon contre-temps m’a fait oublier de penser à me couvrir en conséquence.

Un échauffement rapide (et un peu trop light) nous permet de découvrir des talus abrupts avec des descentes très impressionnantes. Il sera tout simplement impossible de passer certaines sans descendre du vélo.



La course


Le départ des coureurs (comme d’habitude, Fred part à pied et moi sur le vélo), est juste à coté du parc à vélo, idéal pour lancer le chrono au départ réel. Comme à son habitude Fred est dans le milieu du peloton, position pas tout à fait représentative de nos résultats qui me fait penser que beaucoup partent en sur-régime pour caler dans les 1ers kms.


Premier passage dans le parcours équestre, et premières bosses. J’oublie rapidement mes doigts gelés qui se réchauffent dès les premiers kms. Cette première portion alterne passage sableux (avec un sol gorgé d’eau à souhait) et les fameuses bosses couvertes de gazon qui limite la perte d’adhérence. Notre rythme n’est pas très élevé, mais je suis agréablement surpris par un passage que j’attendais beaucoup plus compliqué. On est loin de mes roues bloquées de Oberhausbergen qui reste à ce jour mon pire souvenir de B&R.


Une fois sorti de ce premier secteur une longue ligne droite nous emmène au loin faire quelques kms sur une route complètement plate alternant bitume et gravier. Idéal pour prendre de la vitesse sur vélo.


Un second passage (différent) dans l’hippodrome suit. Moins de bosses mais des planches et des obstacles sont placés pour nous ralentir. Sortie du parc puis passage de la ligne d’arrivée, pour boucler le 1er des trois tours.


Comme à Osthouse nous adaptons assez naturellement les relais de manière à rester proche voire complètement ensemble pour pousser le vélo à 2, puis complètement séparés dans la partie asphaltée. Le rythme n’est pas extraordinaire, mais nous nous maintenons jusqu’au 3ième tour. Mon équipe de référence de l’UC Vendenheim est distancée dès la fin du premier tour. La selle fait des siennes et tombe doucement, j’ai les jambes coupées, je n’ose pas imaginer la position de Fred qui est plus grand que moi. A la moitié du 2ième tour Fred bloque le dérailleur, heureusement juste à coté, je peux directement l’aider. J’en profite pour ajuster rapidement la selle pendant qu’il débloque la chaine, petite perte de temps, mais parfaite synchronisation et opération très rapide.


C’est dans le 3ième et dernier passage du secteur rapide que, enflammé par une bonne vitesse sur le vélo, je manque de voir Fred au moment de le dépasser et je me retrouve très (trop) loin, ne sachant pas s’il se trouve devant ou derrière. Dans le doute je temporise à l’entrée du parc hippique et l’aperçois au loin. Nous perdons ici bêtement du temps. Il me rattrape pensant à une stratégie de ma part. Heureusement les méandres du parcours me permettent de garder un peu d’avance pendant qu’il me rattrape à vélo.


Nous concluons les 200 derniers mètres en sprint sur une parfaite syncro, aucune attente, mon avance nous aura au moins calé pour l’arrivée.



Bilan


Ligne d’arrivée passée en 1h07, un peu loin de nos équipes de référence habituelles. Malgré tout beaucoup de plaisir, des incidents sans grosse gravité et un temps des plus magnifiques concluent une compétition presque parfaite !


Classement final


67 / 119 (scratch)

35 / 43 (sénior homme)


Chrono officiel : 1:07:46

Vitesse moy. (déplacement) : 13 km/h

Rythme moy. (déplacement : 4:37 min/km


Tracé et stats

https://www.youtube.com/watch?v=X7QrA5iBao8


http://tri.nicou.ch/wp-content/uploads/2017/09/20150104 – Bike & Run Eckwersheim original.pdf



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *