2015/05/03 – Duathlon de Betschdorf – 10km-52km-5km

Par défaut

Organisation


Les plus

Profil de parcours plat


Les moins

Le temps

Course à pied dans un décor industriel



Introduction


Le duathlon de Betschdorf, c’est THE course, qui m’a donné le virus du triathlon en 2014. Concentré de plaisir pour moi l’année dernière, je trépignais d’impatience de repartir sur cette épreuve. Un parcours totalement plat en vélo et en CAP, sur un format 10 km 52 km (en trois boucles) et 5km. Parfait profil pour moi !


Trajet en co-voiturage avec Olivier B., le temps s’annonçait loin d’être clément. On arrive sous une fine pluie, si ça reste comme ça, ça sera supportable…


CAP 1


On se fixe un rythme équivalent sur la première CAP avec Olivier, l’objectif est de boucler le 10 autour des 42 mais sans forcer. La pluie est toujours fine au moment du départ. Le parcours se déroule en deux boucles avec un détour dans une zone industrielle en aller/retour, permettant de voir les 500-600m de course devant, et de juger de l’état des concurrents. Eric semble assez frais aux côtés de Vincent, mais je m’étonne de les voir ensemble. Loïc est un peu plus loin.


Avec Olivier nous remontons coureur après coureur. Il râle parce que mes relances sont trop irrégulières et m’invite a me « stabiliser ». Je tente d’appliquer son conseil.


Aucune encombre sur l’ensemble de la première CAP sous une pluie aussi régulière que notre rythme global. Je finis légèrement devant lui.


Rythme moy. : 4:13/km

Chrono perso : 40:11 (entrée du PAV)


T1


La T1 est ma deuxième avec élastiques… et elle sera la première réussie. J’enfile mes chaussures de façon totalement fluide et je me lance en direction de Soufflenheim.


Chrono perso : 1:06


Vélo


Le parcours se compose de 3 aller-retours de 17km entre Betschdorf et Soufflenheim sur sur une route quasi plate protégée par une forêt.


Les premiers hectomètres sont en faux plat descendant ce qui permet d’envoyer et de se positionner rapidement dans les 40 km/h. Pas plus d’une ou deux places perdues sur le premier tour et autant de reprises. Je me positionne sur le prolongateur fraichement réglé avec l’ensemble du vélo lors d’une étude posturale. Résultat sans appel : je suis bien posé et je ne quitte quasiment jamais le prolongateur, là où j’étais mal à l’aise sur le Bianchi. Ce nouveau vélo me convient vraiment de mieux en mieux. Il est ici pour la première fois dans la configuration qui fera certainement toute la saison d’où l’importance des bonnes sensations.


Deuxième tour : la pluie s’intensifie en début de tour, on est proche du déluge, je suis forcé d’être prudent dans le tour de Betschdorf et dans les relances de chaque virage. Je suis bien dans la course, et la pluie ne me perturbe que très peu mais ça n’en reste pas moins impressionnant ! Mention spéciale à Christophe qui nous encouragera tous de toutes ses forces malgré les trombes d’eau à l’entrée et sortie de Betschdorf !


Je reprends Loïc dont je m’étonne de la petite forme, lui qui est toujours loin devant moi, et à la mi-course je croise Eric qui semble aussi affecté par la pluie, je l’encourage.


Dans le troisième tour je rejoins Yannis qui semble être à un niveau proche du mien. A distance règlementaire on se double mutuellement et on relance sur tout le dernier tour, ce qui me permet de m’accrocher au moment où je commence à perdre en vitesse. Le chrono qui affichait longtemps 38 de moyenne, commence à descendre et je suis maintenant sous les 37.


Je finis par le dépasser définitivement et je conclus un excellent vélo sur une très bonne moyenne !


Vitesse moy. : 35,8 km/h

Chrono perso : 1:21:51


CAP 2


Je pars sur la CAP avec un léger avantage sur Yannis, qui me reprend au bout d’un km dans un rythme trop élevé pour moi. Je fais donc la course avec la deuxième féminine avec qui nous nous relayons.


Rythme moy. : 4:40/km

Chrono perso : 21:44 (entrée du PAV)


Bilan


Une expérience de course dans des conditions difficiles qui permet de voir que même dans ce cas les performances peuvent être honorable. Il aurait été facile de ne pas prendre le départ, l’échéance était de faible importance, mais cela aura permis de prendre des repères de résistance dans le cas où les objectifs plus importants viendraient à se dérouler dans les mêmes conditions.


Classement final


44 / 101 (scratch homme)

27 / 41 (sénior homme)


Chrono officiel : 2:31:30

Tracé et stats


http://tri.nicou.ch/wp-content/uploads/2017/09/20150503 – Duathlon de Betschdorf.pdf



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *