2015/07/12 – Elsassman (format S) – 500m-21km-4,9km

Par défaut



Organisation


Les plus

Organisation méticuleuse, sol visiblement nettoyé

Sable dans le parc à vélo pour protéger les pieds nus

Un live web de très bonne qualité ! Lien


Les moins

1er ravitaillement très loin (mi-course sur la CAP), sortie de PAV aurait été préférable

Kilométrage totalement faussé sur la CAP


Introduction


Premier triathlon pour Maud, l’Elsassman, premier édition est un nouveau venu en Alsace organisé par le Fast de Guebwiller. Au format S pour cette année dans l’optique de roder l’organisation qui prévoit déjà un format L pour 2016.

Rare triathlon de la région a être organisé en juillet, période où les compétitions se font rares, je me suis laissé tenter par Maud pour l’accompagner dans sa premier expérience triathlètique.


Après une semaine de coupure suite à une gêne persistante au genou droit, et un 10km de Schirrhein j’arrive au départ totalement frais.

Avec une eau à 25°C au plan d’eau d’Ensisheim, l’organisation annonce dès l’arrivée des premiers concurents que la combinaison sera interdite. Après échauffement, l’eau est effectivement à température idéale.


Natation


Je prends le départ sur la première ligne aux cotés de Florent. Format S oblige, ça part très vite, quasi sprint jusqu’à la première bouée avant d’atteindre un rythme de croisière soutenu. Je me trouve comme sur les dernières courses, juste derrière le peloton de tête. L’unique tour est rapidement bouclé. Je me situe à vue de nez à la 15ième place à la sortie de l’eau.


200 à 300m séparent la sortie de l’eau de l’entrée du parc à vélo ce qui me permet de reprendre encore une place avant l’entrée du PAV.


Rythme moyen : 1:29 / 100m

Chrono officiel : 9:50

Première transition (T1)


Transition idéale, pas de combinaison à retirer, vélo préparé avec élastiques, résultat une transition éclaire en 40 secondes


Chrono officiel : 00:40

Partie vélo


Le parcours vélo est annoncé comme totalement plat. Vu le format, pas besoin de réfléchir, objectif : 40 de moyenne. Je reprends 2 ou 3 places dès le premier kilomètre, et je tiens un bon 40 malgré le vent de face. Je me retrouve rapidement dans un groupe de 3 ou 4 que j’essaye de dépasser pour ne pas risque le carton. Je finis quand même par trouver une position à distance derrière, pendant que mes 3 compagnons draftent gentiment. Je reprends Florent à mi parcours qui semble définitivement rouler moins fort que moi. Je retrouve également un collègue du TACC rencontré au triathlon de Fribourg (AKA « La course de ma vie ») que je salue.


Petit couac sur le compteur où je lance la transition 1km avant la fin du parcours. Tant pis le chrono officiel est là pour ça.


Arrivé à 300m du PAV, je défais précautionneusement mes chaussures pour préparer la transition. Jusqu’ici sans faute !


Vitesse moy. : 38,1 km/h

Gain d’altitude : 43 m

Chrono officiel : 32:49

Deuxième transition (T2)


Aussi efficace qu’à la T1, parti sans gourde sur le vélo, je bois un coup rapide avant de repartir.


Chrono officiel : 00:42



Course à pied


Je réalise rapidement que la stratégie de Florent était peut-être plus judicieuse que la mienne : je peine à rentrer dans la course à pied, et, pire, je suis au bord de la crampe sur les deux mollets, malgré une grosse hydratation avant le départ. L’absence d’eau sur le vélo se fait rapidement sentir. Ca devient une (mauvaise) habitude la course à pied difficile. A retenir pour Gérardmer, ne pas oublier le semi qui suivra le vélo ! Je me cale sur un rythme de 4:30/km, moins qu’à Fribourg, et clairement pas assez pour maintenir mon classement. Florent et d’autres me reprennent rapidement. Je tente de limiter la casse et je prends un grand verre d’eau au ravito du 2ème km.


Heureusement, l’organisation a complément foiré la mesure et les panneaux km 3 et km 4 sont espacés de 200m ! Au final je réalise rapidement qu’il n’y aura pas 5km ce qui me motive à relancer le rythme pour achever la course.


Je passe la ligne en un peu plus de 1:04:00, dans les 20 premiers après un sprint sur les 100 dernières mètres.


Rythome moy. : 4:30/km

Chrono officiel : 20:32

Bilan


Course à pied toujours frustrante, je pense désormais à ajuster le vélo sur les prochaines courses de manière à moins subir la suite. Pour le S le format sprint est toujours aussi fun et permet une course sans pression avec un classement toujours facile. 2 transitions éclaires au niveau exigé par le format sprint.


À noter pour la saison prochaine : 1 ou 2 à ce format pour la confiance, et le travail des transitions.


Maud termine de son coté 5ième femme pour son premier triathlon, comme à son habitude surprenante et brillante !


Classment scratch : 17/233

Classement sénior homme : 13/125

Classement natation : 11

Classement vélo : 17

Classement cap : 51

Chrono total officiel : 1:03:28

Tracé et statistiques

http://tri.nicou.ch/wp-content/uploads/2017/09/20150712 – Triathlon Elsassman S.pdf


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *